La chiropraxie au service des plus démunis

2 min de lecture

Guillaume Pablo jeune chiropracteur de 27 ans, en partenariat avec Emmaüs, offre ses services bénévolement pour les personnes qui ne peuvent pas avoir accès financièrement à ce genre de prestation. Explications…

La chiropraxie est une des médecines les plus pratiquées au monde. Pourtant elle reste peu connue aux yeux des Français.

Guillaume Pablo, installé depuis octobre 2016, à Mercuès, diplômé de l’Institut Franco Européen de Chiropraxie de Toulouse compte bien la rendre accessible, notamment auprès des plus démunie. En effet ce jeune chiropracteur, est entré en contact avec Emmaüs, afin de proposer ses soins, gratuitement une demi-journée par semaine. Emmaüs met à disposition une salle de consultation ainsi qu’une salle d’attente pour accueillir les patients.

La chiropraxie vise à la prévention, au diagnostic, au traitement des pathologies des muscules et du squelette, et de leurs effets sur la santé humaine.

Contrairement à l’ostéopathe, le chiropracteur travail essentiellement autour de la colonne vertébrale, ainsi ils agissent entre les liens cérébraux et nerveux coupables de nombreux problèmes de santé.

D’autres soutiens espérés

Tout le monde ne peut pas accéder à ces consultations gratuites. Pour éviter les abus, préalablement des groupes d’actions sociales évalueront en amont les personnes par rapport à leurs critères sociaux. On rappelle que dans la région, la séance est facturée en moyenne 50 euros, la première fois, puis 40 euros, pour toutes les fois suivantes. Un prix qui par rapport à la moyenne française est considéré bas, jusqu’à 80 euros pour d’autre région la France. À ce jour, seul le secours catholique et Emmaüs ont répondu à Guillaume Pablo.

Mais ils espèrent également avoir le soutien du CCAS (Centre Communale d’Action Social). En attendant ces premiers prestataires, le chiropracteur s’exerce soit le mercredi matin de 8 h 30 à midi, soit le jeudi après-midi, de 14 h 30 à 17 heures auprès des bénévoles et salariés d’Emmaüs.Une consultation dure en moyenne 30 minutes, il pourra donc accueillir 7 clients par demi-journée. «La chiropraxie est une profession de santé manuelle, en manipulant les articulations, permettant d’éliminer ou de réduire, certaines douleurs, comme des hernies discales par exemple» explique Guillaume Pablo. «Nous devons être complémentaires avec les médecins, les kinésithérapeutes voir les étiopathes». Les consultations n’ont toujours pas commencé. Guillaume Pablo attend d’avoir l’accord d’autres structures sociales.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chironews, votre espace de partage

Chironews est un espace libre d’expression et de discussion autour la chiropraxie.

Gratuit, à vie

Chironews est accessible gratuitement et sans aucune limite. Partagez votre actualité, parlez de sujets qui vous intéressent et trouvez d’autres passionnés.

N’attendez plus, inscrivez-vous !

Inscrivez-vous dès maintenant pour commencer à utiliser Chironews !

👉 Je m’inscris

© 2021 • Chironews, tous droits résérvés.

Sendinblue Newsletter