Paramed Medical Systems : une étude de l’AECC de Bournemouth démontre les avantages de l’IRM vertical

2 min de lecture

GÊNES, Italie, September 21, 2017 /PRNewswire/ —

Une récente publication de l’AECC (Collège anglo-européen de chiropraxie) à Bournemouth, sur la base de son expérience avec le scanner vertical pour IRM MROpen de Paramed décrit les avantages des examens faisant appel à l’imagerie par résonance magnétique en position debout, ainsi que les bienfaits pour les patients souffrant de claustrophobie et d’anxiété.

  •  (Logo: https://mma.prnewswire.com/media/472409/Paramed_Logo.jpg )
  • (Photo: https://mma.prnewswire.com/media/559236/Upright_MRI.jpg )
  • (Photo: https://mma.prnewswire.com/media/559237/Paramed_Medical_Systems_MRI.jpg )

Paramed Medical Systems conçoit, fabrique et commercialise le scanner vertical pour IRM MROpen, système supraconducteur pour IRM unique au monde à avoir une conception d’aimant « à ciel ouvert » ; celle-ci permet l’examen de patients en position debout et dans la position des symptômes, et outre une acceptation croissante de la part des patients, elle rend l’IRM disponible pour ceux qui autrement n’auraient aucune chance de bénéficier de ce type d’examen. « Le scanner MROpen est complètement différent de tout autre type de scanner MR sur lequel j’ai pu travailler, » explique Mel Jones, chef du département de Radiographie par IRM. « Il nous a apporté l’occasion de faire des scans sur certaines personnes qui auparavant n’auraient jamais été en mesure d’avoir une imagerie IRM, et ceci ne peut être qu’une contribution positive aux soins des patients. Le MROpen a également ouvert de nouvelles voies de recherche en balayage vertical. » Patients souffrant de claustrophobie, ou incapables de s’allonger  Un scanner vertical pour IRM peut recevoir des patients souffrant de grave claustrophobie, de certaines malformations et d’états empêchant la position couchée. Jusqu’à 10 % de la population souffre de claustrophobie à un certain stade de son existence. Le taux de rejet par les patients (examen d’IRM refusé ou abandonné) est en moyenne de 2,3 %, mais peut atteindre 15 % dans certains centres d’après les chiffres du Service national de la santé (NHS 2014) sur les activités en IRM, ce qui correspondrait à un échec sur 32 892 patients qui ne peuvent pas terminer, voire ne peuvent même pas commencer leur examen par IRM. Avec une augmentation d’environ 12 % par an des orientations de patients vers l’IRM, ce problème devient de plus en plus d’actualité. Imagerie verticale et en positions multiples de la colonne vertébrale et des articulations  De nombreux patients ressentent des douleurs lorsqu’ils sont assis ou debout, ou bien en flexion ou en extension. En évaluant de façon rétrospective la scanographie positionnelle sur une période de sept mois, le personnel d’IRM à l’AECC a pu relever quelques constatations intéressantes : Conclusions du personnel clinique de l’AECC : Le scanning vertical est une modalité novatrice et précieuse pour des groupes-clés de patients qui autrement ne bénéficieraient pas de diagnostic par IRM. L’IRM en position verticale peut fournir des renseignements cliniques critiques et même détecter des pathologies non perçues dans les études en position couchée traditionnelle. La recherche continuant à explorer les avantages du scanning postural, elle va sans doute être à même d’identifier de nouvelles applications pour lesquelles l’IRM verticale est particulièrement bien adaptée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chironews, votre espace de partage

Chironews est un espace libre d’expression et de discussion autour la chiropraxie.

Gratuit, à vie

Chironews est accessible gratuitement et sans aucune limite. Partagez votre actualité, parlez de sujets qui vous intéressent et trouvez d’autres passionnés.

N’attendez plus, inscrivez-vous !

Inscrivez-vous dès maintenant pour commencer à utiliser Chironews !

👉 Je m’inscris

© 2021 • Chironews, tous droits résérvés.

Sendinblue Newsletter